L’élection du président socialiste Alain Rousset

En juin de cette année, le président socialiste sortant Alain Rousset a été réélu à la tête du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Il entame officiellement son cinquième mandat pour une durée de 7 ans. On peut dire que cette victoire a été écrasante car il a obtenu 109 voix contre 28 pour l’opposition. Comme Alain Rousset dispose de la majorité absolue, ce résultat n’était pas une surprise.

Liste des candidats à l’élection du président du conseil régional en Nouvelle-Aquitaine

Nous pouvons citer Alain Rousset qui a été soutenu par le Parti socialiste, le Parti communiste, ainsi que le Parti Radical de Gauche. Le candidat proposé par l’opposition est Nicolas Florian, soutenu par Les Républicains. Edwige Diaz s’est présentée aux élections, soutenue par le Rassemblement National. Il y a aussi eu Geneviève Darrieussecq qui a été soutenue par La République en Marche et le MoDem, Nicolas Thierry soutenu par La France Insoumise, Eddie Puyjalon soutenu par Résistons et Guillaume Perchet soutenu par Lutte Ouvrière.

Le déroulement de l’élection

L’élection en Nouvelle-Aquitaine se déroule comme suit. Le président du conseil régional ainsi que les conseillers régionaux sont élus selon un système mixte à finalité majoritaire pour un mandat de 6 ans. Une prime majoritaire de 25 % des sièges est attribuée à la liste arrivée en tête. Les listes doivent respecter le principe de la parité en comportant alternativement un candidat et une candidate.

Au premier tour, la liste qui a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire. Par la suite, les sièges restants sont répartis proportionnellement selon le taux de suffrages exprimés ayant franchi le seuil électoral de 5 %. Si aucune liste n’a obtenu la majorité absolue, un second tour est établi entre toutes les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour.

Le parcours d’Alain Rousset

Parcours politique

Alain Rousset a débarqué à Bordeaux au tout début des années 80. Il est originaire de la région lyonnaise et vient tout juste de décrocher le poste de directeur de cabinet d’André Labarrère. Ce dernier est un socialiste palois qui est président du Conseil régional d’Aquitaine.  Sa stratégie politique est axée sur la décentralisation lancée par Gaston Defferre en 1981. D’ailleurs, même 40 ans après son arrivée, Alain Rousset ne manque jamais une occasion de plaider la cause des collectivités locales face à l’État centralisateur.

A sa toute première élection, il obtient un mandat de conseiller général à Pessac, une ville où il deviendra maire puis député. Par la suite, en 1998, il s’empare de la région face au sortant du Rassemblement Pour la République, représenté par Jacques Valade. Sans majorité, il négocie alors avec ses amis chasseurs.

En 2015, Alain Rousset, que l’on peut qualifié à présent de patron de la région Aquitaine, a su déployer un peu plus ses ailes, étendre son autorité, pour convaincre les Picto-Charentais et les Limousins. Aujourd’hui, il est le président de la plus grande région de France, en couvrant 84.000 kilomètres carrés,  6 millions d’habitants avec la gestion d’un budget de 3 milliards d’euros. Il faut noter que les journalistes le qualifient de gros bosseur, obsédé par son travail de président.

Ainsi, pour ce nouveau mandat, Alain Rousset prévoit de poursuivre ses ambitions, écologiques notamment. Sa stratégie est axée sur des activités qui participeront au développement de la Nouvelle-Aquitaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*