Sécheresse oculaire : causes et traitements

Le vieillissement cutané, l’apparition des cheveux blancs, la perte des cheveux et les problèmes oculaires s’aggravent au fur et à mesure que l’âge avance. 90 % des personnes âgées sont touchées par des défauts visuels tels que la sécheresse oculaire. Les lignes suivantes vous permettront de mieux connaître cette maladie et de la soigner.

La sécheresse oculaire : définition

Les larmes jouent un rôle essentiel dans l’hygiène et le bien-être de l’œil. Elles garantissent l’humidité et la souplesse des éléments constitutifs du globe oculaire. La sécheresse oculaire est une maladie de l’organe visuel, qui se manifeste par une diminution progressive de la production de larmes par les glandes lacrymales. Elle se manifeste par une démangeaison progressive, accentuée et permanente du globe oculaire, la sensibilité des yeux et l’accolement inhabituel des paupières au réveil. Cette sécheresse oculaire donne lieu à des yeux rouges et enflammés.

Les causes de la sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire n’est pas un handicap, elle résulte de l’usure de nos cellules. Nos glandes lacrymales, productrices de larmes, vieillissent en même temps que nous. Par conséquent, la vieillesse est un facteur majeur entraînant la sécheresse oculaire. Par ailleurs, il peut arriver que cette maladie se manifeste de manière précoce, durant l’enfance, l’adolescence ou la jeunesse d’une personne. Dans ces cas, les causes de la sécheresse oculaire sont :

  • La malformation des glandes lacrymales ;
  • La mauvaise hygiène oculaire ;
  • L’exposition permanente des yeux à un écran de télévision, d’ordinateur ou de smartphone.

Les traitements de la sécheresse oculaire

Les prescriptions médicales

La médecine prévoit plusieurs types de traitements pour guérir la sécheresse oculaire. Ces derniers se divisent en deux catégories : les actions superficielles et les traitements de fond.

    • Les mesures compensatoires 

Les traitements superficiels de la sécheresse oculaire sont destinés à soulager les patients de la gêne et des irritations occasionnées par l’absence des larmes. Par conséquent, à titre compensatoire, des lubrifiants oculaires ou larmes artificiels sont prescrits par les médecins. Ces médicaments se présentent sous forme de gels de suppléance lacrymale. Ces derniers sont quotidiennement et fréquemment administrés par le patient.

    • Les traitements de fond 

Les mesures superficielles énoncées précédemment ne guérissent pas la sécheresse oculaire. À cette fin, un traitement de fond s’impose. Le principal objectif est de stimuler les glandes lacrymales, afin que la production de larmes reprenne. Les traitements possibles :

  • Les antibiotiques en collyre à effet enzymatique ;
  • L’installation des bouchons lacrymaux en silicone ;
  • Le traitement laser : grâce au rayon IPL (Intense Pulsed Light), les cellules constituant les glandes lacrymales sont régénérées et la production de larmes est optimale.

Les méthodes de grand-mère

Des pratiques anciennes permettent de soigner la sécheresse oculaire. Il s’agit de lubrifier naturellement les yeux. Une méthode de grand-mère efficace consiste à appliquer une compresse imbibée d’eau tiède sur les paupières, durant un quart d’heure. Cette action favorise le repos et l’humidification du globe oculaire. Par ailleurs, d’autres méthodes naturelles sont également efficaces. Parmi les plus pertinentes, on peut citer l’application d’huile de ricin, d’huile de lin et d’eau de bleuet sur les paupières, avant de se coucher.

La réflexologie

Selon l’avis des réflexologues, la sécheresse oculaire est un dysfonctionnement résultant d’une d’une mauvaise hygiène oculaire et du stress. Le processus de guérison d’un patient consiste à stimuler certaines zones crâniennes, les globes oculaires et les canaux lacrymaux. Il peut être soulagé à l’issue de la troisième séance de réflexologie. Cependant, la durée de la guérison dépendra de la gravité de chaque cas.

La litho-thérapie

D’après le témoignage de certains patients, le pouvoir des pierres agit favorablement contre la sécheresse oculaire. Les gemmes vertueuses sont l’émeraude, la pierre turquoise et l’aigue-marine. Le mode d’utilisation est simple : il suffit de mettre un collier, une bague ou un bracelet contenant l’une de ces pierres précieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*