Construction de hangar agricole : réglementation et prix

Le hangar agricole est une construction destinée avant tout aux agriculteurs voulant stocker son matériel et de la nourriture pour leurs animaux. Il s’agit d’une nécessité pour le bon déroulement de leur activité. C’est une construction assez simple, différente d’un bâtiment d’habitation ou industriel. La plupart du temps, il est constitué d’une ossature métallique, d’un bardage en métal et d’une toiture. Pour vous aider, cet article vous parle de la réglementation à suivre pour une telle construction.

Les formalités de construction d’un hangar agricole

Toute construction de bâtiment, qu’il s’agisse d’un hangar agricole ou autre, exige le suivi de quelques formalités administratives. Celles-ci peuvent varier selon le type de projet ou selon la surface que votre construction va prendre. Effectivement, si vous construisez un hangar agricole qui occupe une place de moins de 20 m2, il est conseillé de faire une déclaration de travaux. Toutefois, si votre construction dépasse cette surface, il est obligatoire d’effectuer une demande de permis de construire.

Les démarches nécessaires pour avoir son permis de construire

Pour avoir son permis de construire, quelques critères sont à considérer.

Le respect du PLU

Ce critère est l’une des premières choses à laquelle un agriculteur doit veiller afin d’obtenir son permis de construire. C’est une étape essentielle à la création d’une entreprise agricole. Tout dépend de l’emplacement de la construction et de son approximation avec les bâtiments aux environs. Il sera donc possible, par le biais de ce PLU, d’imposer aux agriculteurs les matériels à utiliser pour l’éventuelle construction, la couleur de bardage ou bien la pente d’inclinaison du toit. D’ailleurs, dans ce plan d’urbanisme, il est annoncé que l’endroit d’implantation du hangar doit impérativement se tenir éloigné de la zone d’habitation du voisinage. Cela dans le but d’éviter une quelconque nuisance olfactive ou sonore pouvant gêner son entourage.

La justification de l’exploitation

Outre le respect du PLU, il est aussi important de démontrer en quoi votre construction est nécessaire. En général, il n’est pas du tout autorisé de construire un bâtiment en zone agricole. C’est pourquoi il est essentiel de justifier l’installation du hangar agricole dans le cadre de son exploitation. Il faut savoir que seules les installations ci-après sont autorisées dans le PLU : les locaux de traite, de transformation de production et de valorisation agricole. Outre cela, les espaces de vente, les lieux de stockage des produits phyto sanitaires et matériels agricoles ainsi que des produits vivriers sont admis. Il faut donc préciser l’usage du bâtiment que vous envisagez d’installer pour pouvoir obtenir un permis de construire.

L’assurance de la sécurité

Avant de commencer la construction de votre hangar agricole, il est nécessaire de prendre des mesures de sécurité. Ceci dans le but de permettre d’obtenir un permis de construire et de rendre une installation moins onéreuse et plus adaptée à l’usage que vous souhaitiez en faire. Ainsi, pour réaliser un hangar agricole respectant les normes de sécurité et d’hygiène, il est conseillé de séparer les unités de stockage. Ainsi, vous éviterez que certaines matières s’entremêlent.

Le coût d’une telle construction

Afin de construire un hangar agricole, le plus judicieux, c’est de faire appel à un professionnel de ce type de construction. Le prix de son intervention dépendra de la surface et des matériaux à utiliser. Toutefois, cela dépend aussi du modèle choisi, de l’aménagement souhaité et du lieu d’habitation. A titre informatif, le tarif peut varier entre 70 et 150 euros le mètre carré.

En conclusion, construire un hangar agricole ne se fait pas facilement. Il est important de suivre des réglementations bien définies. De plus, il faut prévoir un certain budget pour sa réalisation. Si vous désirez contacter un professionnel pour faire les travaux, A.D Bâtiment peut vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*