Décapage par aérogommage : combien ça coûte ?

Le décapage est un procédé qui consiste à éliminer de façon mécanique (par brossage ou frottement) ou par projection d’abrasif une couche de matière déposée sur une surface. Il peut s’agir de peintures (même les plus tenaces comme les graffitis), de pigments ou des traces d’usure (oxydation ou de corrosion).

Le décapage par projection d’abrasif

Il y a plusieurs types de décapage par projection d’abrasif :

– le sablage (par des grains de silices ou de granit broyé sur une surface métallique), qui se fait à sec,

– l’hydrogommage, c’est-à-dire projection à basse pression avec ajout d’eau,

– le grenaillage, pour le nettoyage avec des microbilles d’acier, du verre ou des céréales qui consiste à projeter la matière par force centrifuge sur une turbine tournant à grande vitesse. L’opération est dangereuse et nécessite le port de vêtement de protection,

– l’aérogommage.

Le décapage par aérogommage

L’opération se fait à l’aide d’une machine appelée aérogommeuse. Le principe est le même sauf que le procédé consiste à décaper de manière précise un petit objet ou une surface fragile par projection d’abrasif à basse pression. L’impact de la projection est limité, mais très efficace.

L’aérogommage utilise des abrasifs non-dangereux, naturels et biodégradables (coquilles de noix, bicarbonate de soude, noyaux de pêches broyés ou d’autres éléments naturels). Plus le matériau à décaper est dur, plus les abrasifs sont d’une dureté élevée et d’une grande granulométrie. L’aérogommage se fait pour une rénovation de meuble, de métal (carrosserie) ou de façade d’un monument historique.

Pour fonctionner, une aérogommeuse a besoin de :

– compresseur d’air, pour assurer un débit optimal de l’abrasif : le débit d’air est exprimé en litre par minute. Il peut être équipé d’un moteur électrique ou thermique.

– refroidisseur d’air, pour que l’air projeté soit refroidi à la sortie de la machine,

– l’abrasif : en vente sur le marché, adapté à chaque tâche à effectuer. Sa dureté est mesurée sur l’ « échelle de Mohs », de 1 à 10.

– un vêtement de protection (combinaison) et une protection faciale, des gants et des chaussures de sécurité.

Le coût d’une aérogommeuse

Le coût d’une aérogommeuse varie selon le modèle auquel vous conférez l’utilisation, entre 1 500 (la version portative, compacte et facile à manier, pour une petite surface peu accessible) et 15 000 € (pour le décapage d’une surface importante, comme la coque d’un bateau ou la façade d’une maison). Si vous préférez louer, il faudra prévoir un budget de 300 € par jour, sans compter l’assurance casse et vol et les équipements de protection. Vous pouvez trouver l’outil, l’abrasif et les accessoires de protection chez des boutiques de bricolage ou des vendeurs en ligne.

Le coût d’un abrasif d’aérogommage

Le prix de l’abrasif varie entre 1 et 3 € selon le type. Le sac de 25 kilogrammes d’abrasif de bicarbonate de soude, non-recyclable et d’une dureté d’impact faible (de 2,5 sur l’échelle de Mohs, efficace pour l’enlèvement de graffitis ou le nettoyage de surface vitrée) est de 66 €. Le sac d’abrasif « Garnet », plus agressif (d’une dureté de 8), recyclable, efficace sur les rouilles et les gravures sur bois coûte 33 €.

Le prix d’un décapage par aérogommage

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, effectuer vous-même un aérogommage avec un outil acheté ou loué peut s’avérer intéressant. La fourchette de prix d’un aérogommage au mètre carré est comprise entre 15 et 60 € selon l’accès à la surface, le degré de la salissure et le type de surface à traiter. Mais il vaut mieux confier le travail à un artisan qualifié, compte tenu de la délicatesse de l’opération. Michelangelo Décap TMS est une entreprise implantée en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. Elle propose un service de décapage et de traitement de tous les supports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*