Interventions sur le développement économique et de l’emploi de la région Nouvelle-Aquitaine

La Nouvelle-Aquitaine est une région administrative localisée en France émanant de la réforme territoriale de 2015.

Notre article vous révélera les techniques de développement en termes économique et création d’emploi dans cette région.

Historique

La Nouvelle-Aquitaine est une vaste région excédant l’Autriche avec une superficie de 84 036 kilomètres carrés. Elle se trouve dans la partie Sud-Ouest et résulte de la fusion entre l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes. Ses particularités résident dans son haut potentiel en innovation et en recherche.

Bordeaux en est sa capitale, la ville très prisée des Français actuellement et constitue l’une des régions les plus visitées du pays.

Spécificités

C’est la première région agricole en Europe avec un chiffre d’affaires estimé à 9,4 milliards d’euros. Elle recense plus de vingt-cinq (25) aires urbaines, cinq (05) universités et plusieurs grandes écoles.

De par ses potentielles, elle fait partie des meilleures régions productrices de richesses et de création d’entreprise, ce qui est un atout favorable pour le développement de l’économie.

Son ascension dans tous les sens du terme lui a octroyé l’opportunité de progresser de façon exponentielle pour devenir une région privilégiée et attrayante de France.

Les filières exploitables pour l’économie et l’emploi

Plusieurs filières peuvent-être foncièrement exploitées dans la Nouvelle-Aquitaine. Elles permettent ainsi de contribuer au développement de l’économie et la création d’emplois.

De nombreuses entreprises peuvent s’y implanter.

1- Le tourisme

Sachant que la Nouvelle-Aquitaine est un site touristique pourvu d’un paysage naturel et de monuments historiques des plus inédits, elle contribue au développement du tourisme.

Ce secteur est très large avec plusieurs domaines d’application dont :

  • les stations balnéaires ;

  • les paysages naturels extraordinaires : forêt, stations de sport d’hiver,…

  • les châteaux viticoles ;

  • les bâtiments architecturaux divers ;

  • la gastronomie inégalée.

Les touristes qui y viennent sont estimés à vingt-sept (27) millions par an. À cet effet, ce point permet de générer de nombreux emplois à travers les activités diverses. Parmi eux, on peut citer les campings, les villages de vacances, les hôtels et restaurants, et les autres moyens d’hébergement.

Le secteur touristique emploie plus de 100 000 salariés avec un chiffre d’affaires de 14 milliards d’euros.

2- L’élevage et la viticulture

La Nouvelle-Aquitaine étant composée de parties rurales, elle constitue un site de prédilection d’élevage.

Elle est l’une des régions qui recense un grand nombre de filière très présente dans le secteur de l’agro-alimentaire, ce qui permet de générer plusieurs emplois avec ces plus de 85 000 exploitations.

Parmi ces élevages, on cite :

  • L’élevage bovin

Cette filière tient la première place. Elle se voue à la production de viande et laitière avec des races bovines très performantes. Ainsi, elle permet de faire tourner de nombreuses filiales industrielles consistant à transformer les viandes et le lait en produits dérivés. Elle représente donc l’un des plus grands piliers de l’agro-alimentaire contribuant à l’évolution de l’économie.

  • L’élevage caprin

Cet élevage se destine à la production de lait essentiellement.

  • L’élevage ovin

Il sert à produire de la viande et du lait avec ses races locales.

  • L’élevage porcin

Il occupe une place importante dans le secteur de l’agro-alimentaire à travers la production de viandes porcines, des produits dérivés comme les charcuteries.

Pour la viticulture, une filière unique en son genre, les vins produits sont exportés dans le monde entier.

3- La pêche

La pêche se focalise essentiellement sur la production d’huîtres appelée en terme technique « l’ostréiculture ». Elle se compose d’huîtres locales spécifiques du bassin d’Arcachon, de Marennes-Oléron ou du grand Sud-Ouest.

4- La sylviculture

De par ses qualités forestières, la région permet de pratiquer la filière « boiserie ». Par conséquent, elle exploite ses ressources pour la production relative à l’imprimerie et à l’ameublement divers. Cette filière comprend plus de 56 000 salariés environ et engendre un chiffre d’affaires d’à peu près dix (10) milliards d’euros, ce qui est un point fort avantageux pour la région.

5- Les autres secteurs

Parmi eux, on peut compter les secteurs de l’aéronautique et le spatial, le ferroviaire, l’automobile, les secteurs électroniques et ceux relatifs à la métallurgie et la mécanique, les industries innovantes et les industries chimiques (produits médicaux et pharmacie).

Toutes ces filières participent activement et efficacement à l’augmentation du PIB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*