Le nettoyage à sec : comment ça marche ?

Le nettoyage à sec est une méthode de lavage dédiée aux vêtements et aux textiles. Ce procédé se réalise grâce à une machine spécialisée, bien plus volumineuse qu’une machine à laver traditionnelle. Contrairement aux teinturiers qui utilisent des matières liquides pour effectuer le nettoyage et enlever ainsi les tâches sur les vêtements, la spécificité de cette technique repose sur un nettoyage sans eau, raison pour laquelle, elle est dite « à sec ». Mais comment se déroulent les étapes d’un processus de nettoyage à sec ?

Étape n°1 : l’étiquetage

L’étiquetage est une étape essentielle de ce procédé. Il est nécessaire pour le suivi des vêtements déposés chez un nettoyeur à sec.

Pour cela, une petite étiquette colorée, munie d’une épingle de sécurité, est posée sur les linges et ces dernières seront par la suite attachées sur les vêtements tout au long de son parcours de nettoyage dans l’atelier de pressing. Par ailleurs, si certains vêtements nécessitent des attentions particulières à cause de leurs fragilités, des étiquettes au coloris spécial vont être utilisées pour eux comme marques de distinction.

Bon à savoir :

Pour que l’identification du client et celle de la commande soient exactes, la date de la déposition ainsi que le ramassage vont être notés sur l’étiquette. Bien entendu, l’enregistrement d’une facture nominative sera également nécessaire.

 Étape n°2 : le pré-traitement des taches

C’est une étape similaire à la procédure d’utilisation des détachants dans un processus de lavage ordinaire. Effectivement, le pré-traitement des taches nécessite de décoller les plus tenaces sur les vêtements ou bien de faciliter son enlèvement en appliquant un processus chimique de nettoyage à sec.

Généralement, le pré-traitement prend peu de temps du moment que le détachant est efficace.

Étape n°3 : le nettoyage à sec

Pour pouvoir supprimer,  sans eau, les tâches les plus tenaces, il est nécessaire  d’utiliser des équipements modernes comme un lave-linge connecté et un sèche-linge à rotation rapide.

Ce sont les matériels à détenir absolument lors de la création d’une entreprise de pressing, afin de pouvoir répondre aux besoins des clients. Pour le reste, il suffit simplement d’actionner les machines et de récupérer le linge un peu plus tard.

Étape n°4 : l’élimination des tâches après lavage

La suppression des tâches post-lavage fait partie d’un autre processus de contrôle de qualité. Elle nécessite l’usage d’un équipement professionnel, mais aussi de certaines préparations chimiques qui dépendent du cas.

Les taches humides :

Pour des tâches humides, optez simplement pour un peu d’eau, ou un peu de produit chimique liquide disponible dans les grandes surfaces. Par contre, pour certaines taches qui sèchent, comme la graisse ou le vernis à ongle, l’utilisation des solvants, ou de produits chimiques, est nécessaire.

Les taches incrustées :

Quelque fois, les taches peuvent être trop incrustées et très tenaces au point de ne pouvoir pas être entièrement enlevée. C’est par exemple le cas pour :

  • les taches de tanin ;
  • une teinture qui est d’origine décapée ou décolorée ;
  • une tache décolorée ;
  • des matériaux décolorés par le soleil.

Étape n°5 : la finition

Cette dernière étape du processus de nettoyage à sec comprend :

  • le pressage ;
  • le repassage, que ce soit à la vapeur ou non ;
  • le pliage ;
  • la restauration de la couleur des linges.

Une fois que le nettoyage des vêtements soit achevé, voici les 4 dernières étapes  avant la remise en main au propriétaire :

  • appliquer de la vapeur pour l’assouplissement des linges ;
  • remettre les vêtements en forme à l’aide d’un séchage rapide ;
  • éliminer la vapeur par l’air ;
  • utiliser une pression sur vos linges.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*