Les démarches à suivre pour traiter votre toiture vous-même

Une toiture doit être entretenue régulièrement pour durer. Cela vous permettra également d’éviter de la rénover, ce qui requiert un budget considérable. Vous pouvez effectuer le traitement de la toiture vous-même. Suivez nos conseils.

S’équiper correctement

Avant d’entamer les travaux, il faut bien s’équiper, surtout que vous allez travailler en hauteur. Vous devez vous munir d’ :

  • une échelle ;
  • un nettoyeur à haute pression ;
  • un pulvérisateur ;
  • de rouleaux ;
  • un harnais de sécurité ;
  • un masque ;
  • une paire de bottes antidérapantes ;
  • une paire de lunettes de protection ;
  • une paire de gants de protection ;
  • un anti-mousse (bidon de 20 litres pour 100 m²) ;
  • un hydrofuge (bidon de 20 litres pour 80 m²).

Prévenir l’apparition des mousses

Vos tuiles peuvent devenir poreuses et présenter des craquellements à cause des mousses, des algues et des lichens. Pour éviter leur apparition, il faut procéder à l’installation d’un fil de cuivre à chaque extrémité des tuiles faîtières. Le cuivre permet de couvrir le toit d’un vert-de-gris qui empêchera ces végétaux de survivre.

Recourir au démoussage

Au fil des années, si vous n’avez pas pu empêcher l’apparition de ces végétaux, il est indispensable de les éliminer. Vous pouvez vous servir d’une brosse dure et d’eau pour les frotter. Rincez ensuite le toit abondamment de haut en bas. Vous pouvez également opter pour une méthode écologique en utilisant de l’huile de coude : grattez les mousses avec une raclette. Si vous avez du mal à réaliser le démoussage sur votre toit, il est nécessaire de faire appel à des spécialistes en démoussage de toiture.

Nettoyer en profondeur

Après le démoussage, il faut appliquer un produit anti-mousse ou/et de l’algicide sur votre toit pour le protéger et le rendre comme neuf. Appliquez le produit depuis le faîtage jusqu’à la gouttière.

Nettoyer les gouttières

Tout d’abord, retirez les corps étrangers présents dans les gouttières pour ne pas boucher le tuyau de descente, puis rincez. Enfin, ouvrez le regard et assurez-vous qu’il est bien propre.

Réparer les fissures

Au cours du nettoyage, il se peut que les matériaux se fissurent. Pour identifier d’autres éventuelles causes de l’infiltration d’eau, l’intervention d’urgence d’un couvreur est fortement recommandée. Cela permet de maintenir l’étanchéité de la couverture.

Procéder à l’hydrofugation

L’hydrofugation consiste à protéger la toiture des effets des intempéries en la rendant imperméable à l’eau et lisse. Vous avez le choix entre un hydrofuge filmogène pour empêcher la pénétration de l’air et de l’eau, et un hydrofuge à effet perlant qui infiltre les matériaux à protéger. Pulvérisez le produit sur le toit en deux temps avec un intervalle d’une heure au maximum. Assurez-vous de ne pas vaporiser une quantité trop importante de produit, car cela peut laisser des traces de coulures. Enfin, laissez reposer pendant 24 heures avant de rincer.

Refaire la couleur

Il se peut que la teinte de la toiture présente des contrastes, car la partie la plus exposée se décolore souvent en premier. Vous pouvez profiter de l’hydrofugation pour repeindre votre toit en ajoutant du colorant au produit hydrofuge. Par ailleurs, vous pouvez aussi opter pour la peinture classique une fois le traitement terminé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*