Utilisation d’aérogommeuse : quel compresseur choisir ?

Pour la bonne marche de vos activités de décapage, vous avez besoin d’un bon compresseur d’air. Les marques et les catégories disponibles sur les marchés sont toutefois nombreuses. Cela complique votre choix lors de votre achat du système d’aérogommage. En découvrant les différents types de compresseurs et leurs spécificités, vous aurez plus de facilité à faire votre choix.

Les deux grandes catégories de compresseur

Le compresseur d’air que vous aurez à choisir pour votre ensemble d’aérogommage dépend de quelques critères. Vous pouvez cependant demander conseil à un professionnel de la peinture comme CBB. Il existe les systèmes de compression d’air immobiles adaptés aux appareils fixes.

Ce sont des appareils électriques, mais quelques rares sont thermiques. Les compresseurs de chantier condensent de l’air mobile et sont conformes comme son nom l’indique aux activités de chantier.

Ils disposent pour certains des roues permettant de les remorquer. Vous avez ensuite des sous-catégories de dispositifs de compression d’air qui dépendent aussi de l’utilisation que vous désirez en faire.

  • Les équipements de compression à vis : c’est le dispositif le plus approprié pour des travaux de longues durées nécessitant de l’air comprimé de façon constante. L’air dans cet appareil est condensé entre deux vis qui tournent en sens inverse. Il effectue un travail intensif sur un intervalle de temps assez important, mais son prix est onéreux. Il demande aussi beaucoup d’entretien ;
  • Les dispositifs de compression d’air avec des palettes : c’est un genre de dispositif qui est peu utilisé compte tenu de son utilisation dans des catégories précises de système. L’air est compressé de façon constante sur une période allongée. Généralement, lorsqu’un dysfonctionnement survient, vous êtes obligé de changer tout le système ;
  • La compression d’air avec des pistons : le dispositif est moins cher que les précédents et donc se retrouve partout sur les marchés. L’entretien est aussi simple et peu couteux. Le compresseur à piston fonctionne par intervalle de temps. Autrement dit, après une durée de travail, elle a besoin de se refroidir un peu avant de continuer.

Le compresseur fournit de l’énergie qui servira à alimenter efficacement l’ensemble du système pour son bon fonctionnement et un excellent décapage. L’aérogommage est un système de matériaux constitués de trois parties à savoir le système pour traiter l’air, le compresseur d’air et l’aérogommeuse.

Chaque partie joue un rôle très important pour l’ensemble du système. Bien avant, l’humidité stoppait les avancés des travaux sur les chantiers. Mais avec la compression d’air, le problème ne se pose plus. En règle générale, vous choisissez votre compresseur en fonction du système de décapage.

Comment choisir votre compresseur d’air en fonction de votre aérogommeuse ?

Le système de décapage possède une buse et un diamètre adapté au dispositif de compression d’air. Vous devez aussi prendre en compte la pression d’air maximale lorsque le système fonctionne. Cette pression doit être toujours maintenue dans les normes.

Elle diminue lorsque la compression d’air est sous-dimensionnée. Dans ces conditions, vous aurez beaucoup de mal à décaper les sols résistants au polissage. La puissance de fonctionnement ainsi que les pertes d’air au cours de l’activité constituent d’autres critères à prendre en compte avant de choisir votre compresseur.

Il varie en outre en fonction du débit d’air restauré en litre par minute et s’adapte à l’aérogommeuse concordante. Les débits couramment idéals pour les opérations de décapage varient entre quatre cents et trois mille litres par minutes.

Lorsque vous faites un bon choix, vous pouvez effectuer facilement plusieurs tâches sans pour autant consommer assez d’énergie. Le travail offrira d’excellents rendements et l’équipement conservera son efficacité sur une longue période de vie.

Le premier facteur à considérer lorsque vous voulez vous procurer un compresseur d’air pour votre aérogommeuse est l’utilisation que vous désirez en faire. Ensuite, vous devez tenir compte de la pression d’air et du débit d’énergie. Dans tous les cas, vous pouvez toujours demander de l’aide à des experts en revêtement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*