Désinsectisation écologique : pour la sauvegarde des bourdons et des abeilles

Les abeilles jouent un rôle très important pour l’écosystème. Elles sont les principaux pollinisateurs de plantes sur Terre. Par définition, la pollinisation est le transfert du pollen depuis les étamines productrices vers le stigmate du pistil. Elle est indispensable à la reproduction sexuée de la très grande majorité des plantes à fleurs et sans elle, beaucoup d’espèces de plantes disparaîtront. D’ailleurs, comme 300 000 autres espèces animales, l’humain ne peut vivre sans les plantes. Il faut donc préserver les abeilles. Si vous souhaitez faire une désinsectisation pour éliminer les nuisibles, pensez écologique !

Les méthodes de désinsectisation écologique

1- Les diffuseurs de chaleur

C’est une nouvelle méthode de désinsectisation qui consiste à injecter de la vapeur d’eau dans le nid des insectes comme les frelons asiatiques. Cet appareil diffuse de la chaleur à plus de 60°C pour tuer les insectes nuisibles avec leurs larves. Il est alimenté par une source électrique et peut atteindre les nids à environ 20 m en utilisant une perche. C’est un appareil efficace et sans danger pour l’homme et les abeilles. C’est d’ailleurs la méthode utilisée dans les champs de vignes.

2- La lampe de désinsectisation

Dans le cas des mouches, utilisez la lampe anti-mouche LED. C’est un moyen économique et facile d’empêcher les mouches d’envahir votre maison, sans pour autant risquer la vie des bourdons.

3- Le traitement à base de vapeur et de chaleur

Pour lutter contre les punaises de lit, optez pour la méthode de traitement à base de vapeur et de chaleur. Vous devez appeler un un professionnel de la désinsectisation pour appliquer le traitement et éliminer les punaises de lit.

4- Les pièges artisanaux

Il ne faut surtout pas poser des pièges d’insectes fait maison lambda, car ils ne sont pas sélectifs et peuvent tuer les abeilles bien qu’en quantité faible. Les femelles fondatrices des abeilles meurent à 90 % pendant la saison pour compétition des sites et cela à cause de ces pièges à base de sucre et d’alcool. Il est préférable d’en acheter dans un magasin spécialisé.

5- Le déplacement des nids

  • Cas des nids de guêpes :

La solution radicale pour les insectes nuisibles n’est pas toujours l’éradication de la colonie toute entière. Le déplacement des nids de guêpes et des frelons asiatiques est possible. Il faut tenir compte de la période pendant laquelle les insectes sont plus actifs pour qu’ils puissent se réinstaller. Le nouveau nid doit se situer dans un endroit isolé et distant d’au moins 3 km de votre maison. Appelez un professionnel pour le déplacement du nid.

  • Cas des frelons asiatiques :

Les frelons asiatiques sont des prédateurs et mangeurs d’abeilles mellifères et sont en plus, une espèce invasive. Il faut éliminer leurs nids.

La méthode est d’employer des insecticides sur le passage des frelons, la pyréthrine. Or, ce produit peut être dangereux et doit être injecté au cœur du nid pour éviter la contamination de l’environnement extérieur. En effet, les insectes qui ont reçu le produit transporteront celui-ci jusqu’au nid.

Attention ! N’utilisez pas des produits comme la perméthrine. Ce produit peut provoquer des cancers pour les humains et des troubles neurologiques graves. Les nids d’insectes délaissés après un traitement par ce produit constituent un danger pour les abeilles. En effet, le produit va contaminer le sol et l’environnement paralysant puis tuant les abeilles.

Nos conseils

Si vous êtes agriculteurs et que voulez lutter contre les insectes ravageurs de cultures (criquets, puceron, punaise, etc.), vous pouvez consulter votre conseiller agricole en phytoprotection pour avoir des alternatives de remplacement des produits chimiques. Pour choisir le produit désinfectant le moins nocif pour les bourdons et les abeilles, vérifiez l’indice de risque pour l’environnement (IRE), mais aussi les symboles de risque vous renseignant sur le degré de toxicité pour les abeilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*