L’essentiel à savoir sur le métier de menuisier

Travaillant le bois, de génération en génération, la menuiserie fait partie des arts-métiers les plus anciennement connus du monde entier. Suivant les traditions, le menuisier réalise tout aménagement intérieur ou extérieur, selon les commandes de son client. Bien que l’avènement du plastique signifie pour lui l’apparition d’un concurrent solide, le bois reste encore un élément qui a une très grande renommée. Ce matériau prisé par les particuliers, met en évidence le métier de menuisier, surtout dans les domaines de la construction et de la création.

En quoi consiste le métier de menuisier ?

Le métier de menuisier se base surtout sur du travail manuel, avec une bonne notion de géométrie et d’architecture. Il utilise comme matériau principal le bois et conçoit en général des placards, des parquets, des fenêtres, des portes, des escaliers et bien d’autres objets encore, selon sa spécialisation. Il passe quasiment son temps dans son atelier pour donner vie aux bois. De ce fait, son métier consiste à concevoir, dessiner, débiter, monter, poser, vernir et teindre. Ainsi, tout professionnel de ce domaine doit être capable de bien sélectionner le bois qui peut faire l’affaire, indépendamment des projets qu’il a en tête. Il est dans l’obligation de bien exécuter et d’assurer la finition à temps des plans que ses clients lui ont imposé. En plus, nous avons ici un métier polyvalent. Plusieurs branches comme la menuiserie du bâtiment, de l’aménagement de cuisine, ou de la création des meubles, rendent ce secteur très vaste ; donnant ainsi, à beaucoup de jeunes talents, la possibilité de briller aux dépens de leurs atouts.

Quelles sont les formations pour devenir menuisier ?

La menuiserie est accessible à tout le monde. Il existe plusieurs formations et diplômes pour les intéressés. Pour se spécialiser dans le domaine, il faut suivre des parcours un peu plus professionnels et dénicher des diplômes en rapport avec le type de menuiserie que vous pensez effectuer. Vous pouvez déjà suivre des études pour obtenir un CAP en menuiserie, ou son équivalent, après avoir eu le brevet. Ensuite, il est toujours mieux de compléter avec des études supérieures de trois ans, pour obtenir un bac pro en menuiserie. Tout au long de votre apprentissage, vous apprendrez les méthodes théoriques, mais aussi pratiques, de chaque activité qu’exerce un menuisier, avec toutes les précautions et les risques du métier. Bien entendu, il y a des ateliers qui fournissent des occasions pour acquérir des expériences professionnelles. Une fois que vous avez votre attestation, ou votre diplôme, vous pouvez enfin devenir salarié. Il est conseillé de commencer auprès des menuisiers les plus expérimentés comme l’entreprise Carré Arnaud, c’est-à-dire en tant qu’employé, pour recevoir suffisamment les habilités physiques nécessaires, avant de créer votre propre entreprise.

Quels sont les qualités personnelles que devraient avoir un menuisier ?

Être menuisier c’est avoir une bonne résistance physique mais aussi mentale. On peut être mis dans des postures inconfortables, pendant de longs moments, durant le travail. On peut aussi être amené à porter ou soulever de lourdes charges. Il faut aussi reconnaître que la capacité à gérer les risques est une qualité requise pour ce travail. Vous devez toujours rester aptes à trouver les meilleures solutions si jamais il y a des complications sur le chantier. Le menuisier est dit « bon menuisier » lorsqu’il a une bonne créativité, une grande imagination mais surtout une énorme touche de réalisme, pour faire de ses pensées une réalité. Du coup, il devra trouver des idées originales pour donner une nouvelle allure à n’importe quel objet, même une porte.

Quels sont les outils de base d’un menuisier ?

Un menuisier doit toujours posséder un plan de travail. Une table solide qui permet de fixer les outils et de maintenir le bois à travailler, devrait faire l’affaire. Les outils pour les différents traçages sont plus que nécessaire afin d’exécuter un travail précis et bien mesuré : le crayon (de préférence rectangulaire), le mètre ruban, les équerres et le trusquin. D’autre part, vous allez avoir besoin de rabot, de riflard et de varlope pour aplanir le bois. Pour les travaux de finition il existe de nombreux types de scie à utiliser comme la scie à refendre ou la scie à araser. Il y a aussi les matériels de frappe comme le marteau et le maillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*