Viabiliser un terrain : démarches, coûts et procédure

De nos jours, la viabilisation d’un terrain implique de nombreuses démarches auprès de multiples interlocuteurs. En effet, ces démarches peuvent vite devenir un casse-tête pour le particulier mal informé. Que faut-il savoir sur les démarches, le coût et la procédure de viabilisation d’un terrain ?

Quelles sont les démarches à réaliser pour viabiliser un terrain ?

La plupart du temps, pour les travaux de viabilisation, il est d’une importance capitale de suivre certaines démarches. En effet, il faut par exemple :

Se procurer le certificat d’urbanisme pré-opérationnel

Se procurer le certificat d’urbanisme pré-opérationnel de la commune est la première chose à faire avant d’acheter un terrain non viabilisé. En effet, ce certificat d’urbanisme serait d’une importance capitale pour la conduite des travaux à venir. Il faut noter que le certificat vous permettra de savoir si votre terrain est desservi par des réseaux.

Il faut juste retenir que ce document vous permet de savoir si le terrain peut être viabilisé et comment. Par ailleurs, il faut savoir que la délivrance du certificat d’urbanisme pré-opérationnel est gratuite. En ce qui concerne sa demande, elle doit être adressée à la mairie de la commune concernée, accompagnée d’une note descriptive qui détaille le  projet de construction.

Faire un raccordement au réseau d’eau

Il est important de notifier que si le terrain n’accède pas aux canalisations d’eau public, il va falloir réaliser un raccordement. En effet, pour faire cette opération, il faut contacter la mairie tout en remplissant un formulaire de demande de raccordement.

Après avoir rempli cette formalité obligatoire, il faut contacter la société des eaux du lieu d’habitation pour faire la même demande auprès d’eux. Par ailleurs, vous devez avoir un permis de construire avant de le faire.

Faire un raccordement au réseau d’électricité

Généralement, pour raccorder un terrain au réseau électrique, il faut par exemple instruire une demande auprès du réseau de distribution, à savoir ERDF. Une fois l’installation terminée, un expert se déplacera pour vérifier sa conformité. Ensuite on vous délivrera une attestation à faire parvenir au fournisseur d’électricité de votre choix.

D’une manière ou d’une autre, le raccordement au réseau électrique fait partie des points à connaître dans les démarches de viabilisation d’un terrain.

Quel est le coût de la viabilisation d’un terrain ?

Par définition, la viabilisation est l’ensemble des raccordements d’un terrain aux différents réseaux comme le gaz, l’eau, l’électricité, le téléphone et l’assainissement. En effet, en tenant compte de la situation du terrain, les travaux peuvent être plus ou moins primordiaux.

À part le temps passé à l’accomplissement des différentes démarches administratives, il faut noter que l’ensemble de ces travaux représente un coût notable pour le propriétaire. Par ailleurs, le coût de construction peut varier d’un terrain à l’autre. Sachez que ces différents coûts dépendent de plusieurs critères puisque cela fait partie du budget à prévoir pour des travaux de construction.

On peut noter par exemple, l’éloignement du terrain par rapport aux différents réseaux, la distance entre les limites de la propriété et surtout l’emplacement de la construction. D’une manière ou d’une autre, fonction de ces différents facteurs, l’ensemble des coûts de viabilisation d’un terrain peut varier entre 5 000 et 15 000 euros.

Quelles sont les procédures pour la viabilisation d’un terrain ?

En ce qui concerne les procédures pour viabiliser un terrain, il faut noter que chaque raccordement au réseau nécessite d’accomplir des démarches particulières auprès de chaque interlocuteur compétent. Par exemple, sachez que pour chaque type de travaux, un devis doit être demandé.

En ce qui concerne les délais de raccordement, ils sont variables. Toutefois, il faut compter deux à trois mois au minimum selon SARL DOS AUJOS & FRONTY. On distingue plusieurs procédures à effectuer comme :

  •         Le raccordement à l’eau ;
  •         Le raccordement au gaz ;
  •         Le raccordement à l’électricité ;
  •         Le raccordement au réseau téléphonique ;
  •         Le raccordement au tout-à-l’égout.

Avec la réalisation de ses différentes procédures, vous pouvez facilement viabiliser un terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*