Restaurant locavore: c’est quoi l’idée ?

Manger sain et local, telle est la tendance du moment en matière de restauration. Les restaurateurs se tournent davantage vers les ingrédients produits localement afin de répondre aux besoins de clients de plus en plus exigeants et responsables. Dans cet article, vous en saurez un peu plus sur cette notion, son histoire, ses avantages et ses inconvénients.

Locavore, locavorisme, c’est quoi ?

Le locavore est par défaut un consommateur responsable. Il choisit sciemment de manger local, ce qui l’amène à développer parfois des liens plus étroits avec ses producteurs et ses fournisseurs. De fait, en devenant locavore il agit dans le respect du savoir-faire artisanal existant dans sa région depuis la nuit des temps, et contribue à la perpétuation de cette culture grâce à la promotion des produits locaux !

Le terme « locavore » a été inventé par Jessica PRENTICE, une Californienne, écrivaine et cuisinière de renom. L’idée est d’acheter, de troquer et de déguster des produits locaux, donc quelque chose qui provient de votre région. Le terme s’est propagé à travers la planète et est souvent utilisé sur un ton humoristique. Mais cela ne signifie pas qu’il y a des gens qui restreignent leur consommation de produits alimentaires aux emballages locaux. C’est un phénomène de consommation qui tend à se répandre, surtout grâce aux réseaux sociaux et au Web.

Tout comme l’organisation et l’entretien du linge, la gestion de la chaîne d’approvisionnement est l’un des fondements de la restauration. Les restaurants locavores sont des établissements qui s’approvisionnent exclusivement auprès de producteurs issus de la région dans laquelle ils sont implantés. Il arrive aussi que les restaurateurs locavores trouvent leurs produits directement dans leur propre potager situé sur le toit ou à quelques kilomètres du restaurant (dans un rayon de 60 km). Leurs recettes s’adaptent en fonction des saisons et des arrivages.

D’où vient cette idée ?

Cette habitude de consommation découle d’un choix écologique, politique et social. La transition vers des produits locaux peut être motivée par différents facteurs, que ce soit pour les considérations écologiques, économiques, personnelles, environnementales ou politiques. Les sites de réseau « Locavores » vous aident à trouver votre prochaine source de nourriture locale et à découvrir les bénéfices du locavore. Ils répondent à une énorme demande pour des aliments biologiques ou issus du commerce équitable, mais aussi à la demande de produits locaux.

Avantages

Présenté comme un acte écologique, la consommation de produits locaux permet d’éviter le gaspillage des ressources et de privilégier les circuits courts (en limitant le transport et en réduisant la déperdition). C’est une des meilleures options pour préserver l’environnement, en réduisant la pollution générée par les voyages interrompus par les changements climatiques, les épidémies, etc.

Un restaurant locavore vous propose un choix de plats qui vous permet de savourer les produits locaux provenant des fermes, des petites exploitations et des jardins. Vous pouvez découvrir les meilleures recettes et profiter des légumes frais venus tout droit du marché local, des filets mignons provenant d’animaux nourris à l’herbe, des mets et des douceurs sucrées qui ont été préparés avec passion. Dans cet esprit, vous pouvez satisfaire votre appétit grâce à des plats et des desserts que vous aimez.

Être locavore, c’est aussi participer au développement de l’économie locale. En consommant local, vous contribuez au développement économique des producteurs et de l’emploi local.

Être locavore vous permet également de mieux connaître les conditions de production et de suivi des produits. En consommant des produits issus de votre région, vous pouvez vérifier les allégations figurant sur les emballages ou affichages. Les produits sont frais et ne sont pas transformés de manière industrielle et sont donc bons pour la santé.

Inconvénients

Néanmoins, consommer des produits frais et locaux demande beaucoup plus de temps de préparation que les produits industriels précuits. Et comme il faut se plier aux aléas climatiques, vous ne pouvez consommer que des produits de saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*