Comment estimer le coût de contrôle d’un Citroën hybride ?

Plus de 20 sur cent des voitures immatriculées en France sont de modèles hybrides. Ces véhicules subissent des contrôles techniques, tout comme les véhicules diesel, à essence et électriques. Cependant, ils ont besoin d’un examen spécifique, ce qui différencie le coût de contrôle de ces modèles. Découvrez comment le contrôle d’un Citroën hybride s’effectue ainsi que son coût.

Calculez le tarif des vérifications habituelles

Tout véhicule utilitaire et léger doit passer un contrôle technique périodique tous les deux ans. Le but est de prévenir les accidents liés au vieillissement de l’automobile et de confirmer sa fiabilité. Dans la majorité des cas, aucun démontage n’est nécessaire. Le contrôleur se contente d’un examen visuel de la « défaillance mineure », de la « défaillance majeure » et de la « défaillance critique ».

Ainsi, il regarde à la loupe la visibilité de votre voiture : champ de vision, vitrage, rétroviseurs, etc. Il inspecte également le châssis, les nuisances sonores, la direction, les équipements de freinage ainsi que l’identification du véhicule. Lors de la visite technique, les essieux, les roues, les pneus, la suspension et les équipements électriques sont aussi examinés en vue de savoir s’ils suivent les normes de sécurité ou non. Le tarif de l’ensemble de ces points n’est pas déterminé par l’État et varie selon le type de véhicule et le type de carburant utilisé.

Afin de connaître les offres répondant aux besoins des particuliers, l’État a mis en place un comparateur à disposition des consommateurs : la carte interactive.

Ajoutez les contrôles spécifiques pour une voiture hybride

En sachant que les voitures hybrides disposent de plusieurs éléments électriques spécifiques, ils subissent aussi des points de contrôle propre à leurs modèles. Le coût de contrôle technique d’un véhicule hybride est plus cher à cause de ces éléments supplémentaires à vérifier.

Le centre de contrôle doit alors garder un œil sur les coffres à batterie de traction, les câblages et les connecteurs haute tension. La tresse de masse, la continuité de masse ainsi que les équipements électriques et électroniques sont aussi contrôlés.

Similaire au contrôle d’un véhicule GPL, le contrôle d’une voiture hybride nécessite un démontage, notamment celui des parties détachables. Au cas où le contrôleur a constaté une défaillance sur certains points, une contre-visite est indispensable.

Découvrez comment faire contrôler son Citroën hybride à prix réduit

En général, la visite technique s’effectue dans un centre agréé et non dans un garage. Toutefois, rien ne vous empêche de réaliser une pré-visite afin de mieux préparer la voiture et de passer le contrôle technique sans encombre.

Même si le tarif moyen d’un contrôle technique varie selon le centre et sa localisation, le coût moyen pour un véhicule hybride comme le Citroën oscille entre 90 et 120 euros. Il faut savoir que tous les centres agréés ne réalisent pas le contrôle technique des véhicules hybrides. Alors, pour vérifier les onze points de contrôle en plus pour les voitures électriques et hybrides, il vaut mieux se rendre dans un centre de contrôle habilité et équipé spécialement pour cela. Disposant du matériel requis pour faire un bilan précis, un contrôleur auto agréé maîtrise ce type de technologie. Il ne se contente pas d’attribuer des notes sur les éléments portants sur l’installation électrique et les batteries, mais proposent également des solutions personnalisées en fonction des problèmes rencontrés.

Par ailleurs, si une contre-visite est nécessaire, vous avez le choix de le faire dans le même centre ou de changer de centre. Dans tous les cas, vous avez besoin d’apporter le procès-verbal initial au contrôleur pour qu’il puisse connaître les points à vérifier. Généralement, la contre-visite coûte environ 20 euros sans compter les réparations nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*