Comment réaliser une chape pour plancher chauffant ?

Linstallation d’un plancher chauffant optimise efficacement le chauffage de la maison. Après vient la pose de la chape. Ce matériau s’adapte surtout aux maisons individuelles. En effet, à la différence du béton qui est un élément de structure, la chape reste un élément de revêtement. Elle perfectionne la dalle posée en amont. La chape sert de support au carrelage ou au parquet qui viendra revêtir le sol. Pour que la chape tienne solidement, il faut suivre quelques étapes.

Étude des travaux

Le bâtiment doit être privé d’eau et d’air, 24 h avant l’installation d’un plancher chauffant. La pose des cloisons sera alors effectuée en amont. Ensuite, vous devez savoir si la dalle se pose directement sur la terre pleine, ou si le plancher est de type dalle-plein, ou encore de type poutrelles hourdis avec dalle de répartition.

Pour un support dalle sur terre-pleine, il faut attendre 2 semaines après le coulage avant d’installer le plancher. Alors qu’il faut patienter 1 mois pour un plancher type dalle-plein ou type poutrelles hourdis avec dalle de répartition.

Avant de couler la chape, et d’installer le plancher chauffant, les professionnels en chape comme Aquitaine Techni Chape établissent une remise à niveau du support. En effet, si ce dernier n’est pas horizontal, ou ne respecte pas la tolérance de planéité, il faudra poser, en dessus, un enduit de sol. Tous les éléments cités ci-dessus sont à prendre en compte avant de démarrer les travaux de chape.

Le béton d’enrobage

Au moment des travaux, vous pouvez choisir d’acheter vous-même les matériaux de construction. Cependant, vous pouvez confier cela aux spécialistes de la chape pour plancher chauffant à Aquitaine.

Le béton s’applique en dalle flottante en guise d’enrobage. Les professionnels procèdent au mélange à l’aide d’une toupie, ou encore avec une bétonnière. La masse volumique du béton incluant le revêtement du sol ne doit pas dépasser les 160 kg/m² afin de s’adapter au plancher chauffant électrique et au plancher chauffant à eau. Bien sûr, le béton sera lissé afin d’être uniforme.

La chape fluide

Lorsque vous envisagez de faire une rénovation énergétique, opter pour un plancher chauffant reste avantageux. En effet, l’isolation thermique par l’extérieur, couplée à celle du plancher, garantit le confort et évite toute déperdition de chaleur.

En raison des avantages qu’elle propose, la chape de ciment reste la plus utilisée. Elle se compose de ciment, de sable fin et d’un fluidifiant. Son épaisseur de pose est entre 4 à 10 cm avec treillis d’armature. Elle se sèche assez rapidement car vous n’avez qu’à attendre 48 h avant de poser le matériau de revêtement pour sol. 5 jours après le coulage de la chape, vous pouvez déjà actionner le chauffage de votre plancher. Elle offre un grand rendement et s’adapte aussi bien à un plancher hydraulique qu’électrique.

La chape fluide anhydrite

Comme celui pratiqué pour la chape de ciment, le travail de pose de la chape anhydrite doit être réalisé exclusivement par des techniciens qualifiés en la matière. Elle est produite en industrie et sa composition principale est le sulfate de calcium qui y représente 90 % de ses constituants. Pour son utilisation, le sulfate de calcium est mélangé à du sable et à un activateur ou/et à un fixateur. Elle se pose sans treillis soudé d’armature, avec une épaisseur de 2,5 cm à 7 cm. Elle permet une résistance mécanique élevée et un faible retrait. Ce type de chape convient surtout au chauffage de plancher hydraulique, qu’elle soit réversible ou non. La mise en chauffe se fait sous 7 jours, et le temps de séchage est de 48 h, comme pour la chape de ciment.

Nous vous conseillons de bien choisir les professionnels à qui confier les travaux de chape pour plancher chauffant. Cela garantit la pérennité de l’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*